Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

lundi 30 juin 2014

LES FENNECS : ALLEZ JOUER ON VA GAGNER QUALIFIÉ, AMEN YA RABI, VIVA L'ALGÉRIE


Algérie-Allemagne (1/8e de finale) : les Verts veulent imiter leurs aînés 32 ans après

Algérie-Allemagne (1/8e de finale) : les Verts veulent imiter leurs aînés 32 ans après

La sélection algérienne de football veut marquer l'histoire à jamais en tentant de s'offrir l'Allemagne ce lundi au stade Beira-Rio de Porto Alegre (21h00), dans le cadre des huitièmes de finale de la coupe du monde 2014 au Brésil.
Ayant atteint l'objectif de passer le cap de la phase de poules, pour la première fois de leur histoire, les Verts sont désormais libérés sur le plan psychologique et n'auront rien à perdre mais tout à gagner face à l'un des favoris en puissance pour le sacre final.
Même si la mission des joueurs du sélectionneur Vahid Halilhodzic, ne sera pas une sinécure, vu le poids de l'adversaire, les Algériens sont plus que jamais déterminés et excités à l'idée d'affronter la Mannschaft, et surtout donner le meilleur d'eux même dans cette rencontre, considérée comme l'une des plus importantes du football algérien.
Pour les nostalgiques, cette confrontation face à l'Allemagne, la troisième dans l'histoire des deux sélections, les fait remonter 32 ans en arrière, où un certain 16 juin 1982 au stade d'El Molinon, les coéquipiers de Rabah Madjer avaient créé la sensation en battant l'Allemagne (ex-RFA) sur le score de 2 à 1, un succès qui est resté gravé à jamais dans les annales du football.
Cette fois-ci, le rendez-vous de Porto Alegre intervient dans un contexte différent, puisque les deux équipes vont disputer un billet pour les quarts de finale, avec une éventuelle rencontre face à la France ou le Nigeria, au mythique stade de Maracana à Rio de Janeiro.
"J’ai eu beaucoup de sympathie pour cette équipe qui avait justement battu l’Allemagne en 1982.  32 ans après, l’histoire se répète et on va encore affronter cette équipe allemande, c’est quelque chose d’inimaginable. Franchement, je n’ai jamais imaginé cette situation et ce scénario", a indiqué le coach national, à l'issue du match nul salvateur face à la Russie (1-1) jeudi à Curitiba.
Chez les joueurs algériens un seul mot d'ordre : donner le meilleur de soi, dans un rendez-vous qui ne se présente pas à chaque fois. Un sentiment partagé par toute l'équipe, qui a conscience qu'elle n'aura rien à perdre.
"Je pense que la pression sera beaucoup plus pesante sur les Allemands. Nous avons réalisé l'essentiel en passant le cap du premier tour. Donc, on n'aura rien à perdre face à l'Allemagne, même si la mission s'annonce délicate", a indiqué le milieu de terrain défensif, Carl Medjani.
Côté effectif, le coach national devrait reconduire la même équipe alignée face à la Russie, à l'exception de Madjid Bougherra qui fera son retour, lui qui a été ménagé face aux Russes pour "méforme physique", reléguant ainsi Essaid Belkalem au banc des remplaçants.
L'équipe nationale se basera sur le trident : Feghouli-Brahimi-Djabou, pour déstabiliser une défense allemande qui a encaissé deux buts lors des trois matchs du premier tour. En parallèle, l'attaque de la Mannschaft a fait parler la poudre à sept reprises, dont quatre marqués par l'inévitable attaquant du Bayern Munich, Thomas Muller, qui compte au total 9 buts jusque-là en deux mondiaux (2010 et 2014).
De son côté, l'équipe allemande, qui a terminé à la première place du groupe G avec 7 points, devant les Etats-Unis, est à pied d'œuvre depuis samedi à Porto Alegre, elle qui doit se passer des services de l'attaquant Lukas Podolski (Arsenal), forfait pour une blessure à la cuisse.
Enfin, cette rencontre sera dirigée par l'arbitre brésilien, Sandro Meira Ricci (39 ans), international depuis 2011.

APS

Algérie-Allemagne (1/8e de finale): "Capables d'aller inquiéter les Allemands" (Bentaleb)

Le milieu de terrain de l'équipe algérienne de football, Nabil Bentaleb

Le milieu de terrain de l'équipe algérienne de football, Nabil Bentaleb, a reconnu que l'Algérie "a les moyens d'aller inquiéter" l'Allemagne, ce lundi au stade Beira-Rio de Porto Alegre (21h00 algérienne), en huitième de finale de la coupe du monde 2014 au Brésil.
"Après notre passage au deuxième tour, j'estime que nous sommes plus libérés sur le plan psychologique, de quoi nous permettre d'aborder le match face à l'Allemagne sans aucune pression. Nous avons les moyens d'aller inquiéter cette équipe allemande. A nous de croire en nos moyens", a affirmé le joueur de Tottenham, à 24 heures du très attendu duel algéro-allemand, le troisième dans l'histoire des confrontations entre les deux équipes.
L'Algérie a réussi à se hisser pour la première de son histoire pour les huitièmes de finale, à la faveur du match nul décroché face à la Russie (1-1), jeudi à Curitiba.
Appelé à donner son avis sur l'équipe allemande, dirigée par le très rigoureux Joachim Low, le jeune milieu défensif de l'E.N ne tarit pas d'éloges sur les compatriotes du buteur historique de la Mannschaft, Miroslav Klose.
"Nous connaissons tous l'Allemagne, ses qualités, et de quoi elle capable. Elle reste l'un des favoris en puissance pour le sacre final. Mais en football tout reste possible, ce sera 90 minutes de jeu, à nous de faire preuve d'audace. Nous allons nous baser sur la force de notre groupe pour réaliser un bon résultat lundi", a-t-il souligné.
Pour Bentaleb, l'Allemagne a des atouts de quoi lui permettre de faire la "différence" à n'importe quel moment.
"Face à cette équipe, le danger vient de partout. A nous d'avoir du répondant dans tous les domaines, notamment sur le plan défensif", a-t-il dit.
Répondant aux critiques sur l'état physique générale de l'équipe nationale, Bentaleb les a rejetées en bloc, estimant que les Verts "en tout le temps répondu présents", dans ce domaine.
"Contrairement, à ce qui a été dit ici et là à propos de notre méforme physique, je peux assurer que nous nous sentons mieux dans ce côté-là. Nous allons le démontrer ce lundi face à l'Allemagne.  Nous avons répondu présents dans les duels lors des trois matchs de la phase de poules", a-t-il justifié.
Enfin, Bentaleb, qui va signer lundi  sa septième apparition sous le maillot national, a reconnu que l'observation du jeûne en ce mois de ramadhan "reste une décision purement personnelle", refusant de trop s'étaler sur le sujet, au moment où les Verts seront appelés à défier les Allemands avant la rupture du jeûne ici au Brésil.
Dans le cas d'une éventuelle qualification aux quarts de finale du mondial brésilien, l'Algérie sera opposée au vainqueur du match France-Nigeria, prévu lundi au stade de Brasilia (17h00 algérienne).

APS

Algérie-Allemagne: "nous allons prendre très au sérieux l'Algérie" (Oliver Bierhoff)

Algérie-Allemagne: "nous allons prendre très au sérieux l'Algérie" (Oliver Bierhoff)

Le manager de l'équipe nationale d'Allemagne Oliver Bierhoff a indiqué samedi que la nationalmannschaft va prendre très au sérieux son match face à l'Algérie lundi soir à Porto Alegre en 8es de finale de la Coupe du Monde-2014.
"L'Algérie a réussi à se qualifier dans un groupe difficile composé de la Belgique, la Russie et la Corée du Sud. Nous devons les prendre très au sérieux. Et nous ne devons pas oublier notre défaite face à l'Algérie  au premier tour de la Coupe du Monde-1982", a indiqué Bierhoff au site de la Fédération allemande de football (DFB).
Dans leur seule confrontation antérieure en phase finale du mondial il y a 32 ans à Gijon, en Espagne, les Verts avaient créé la sensation en l'emportant par 2 buts à 1. Rabah Madjer avait ouvert la marque à la 54e minute avant que Karl Heinz Rummenigge n'égalise à la 67e. Mais dans la minute suivante, Lakhdar Beloumi redonne l'avantage décisif aux Algériens dirigés à l'époque par Rachid Mekloufi.
Considérée comme l'un des grand favoris à la victoire finale, l'Allemagne a terminé en tête du groupe G avec deux victoires contre le Portugal (4-0) et les USA (1-0) et nul face au Ghana (2-2).
"Quand j'étais joueur, j'ai toujours aimé jouer contre des équipes d'Afrique du nord, bien qu'ils étaient techniquement forts, mais le plus souvent inférieurs à nous physiquement, mais ce n'est plus le cas maintenant.
Quand vous voyez le parcours de l'Algérie dans cette Coupe du Monde jusqu'à présent, vous devez leur rendre hommage." a t-il souligné.
En prévision de la rencontre de lundi, le staff technique allemand sous la direction de Joachim Low a entamé la préparation du 8e de finale en visionnant les trois rencontres des Verts au Mondial, selon Bierhoff.
"Nous allons préparer minutieusement notre match, je vous le promets. A ce jour, l'Algérie n'avait pas été la première priorité dans l'analyse des matchs des adversaires. Maintenant que notre adversaire est l'Algérie, les choses vont changer. Au cours des deux prochains jours, nos entraîneurs et nos éclaireurs vont s'atteler à décortiquer le jeu l'adversaire dans le moindre détail" a t-il expliqué.
Enfin, l'ancien capitaine de l'équipe allemande s'est montré confiant et pense que la nationalmannschaft est bien armée pour aller loin dans la compétition.
"Je suis très optimiste, je peux vous dire que l'équipe est entièrement concentrée et motivée. Avec les fans que nous avons dans ce tournoi, nous pouvons réaliser de grande choses" a t-il conclu.

APS

Madjer : « L’Algérie peut créer la surprise »

CDM 2014, Madjer : « L’Algérie peut créer la surprise »
 
 
Belloumi n'avait que 23 ans et Madjer 24 lorsqu’ils ont défié, au stade El Molinon de Gijon, l'Allemagne de l’Ouest, pour leur entrée en lice à Espagne 1982. Ils estiment possib...

"Pourquoi pas ? Notre victoire est une source de motivation pour nos joueurs, qui sont déjà très déterminés. Allemagne est forte mais en même temps, la logique et le football ne font pas bon ménage", estime Madjer, interrogé par Fifa.com. "La sélection allemande actuelle possède de grands noms, mais la détermination de notre équipe est forte. Ils doivent être à la hauteur de cette responsabilité, comme ils nous y ont habitués jusqu'à présent", ajoute Belloumi. L'Algérie défie l'Allemagne lundi en 8es de finale du Mondial 2014.

GOAL

Mondial 2014. Algérie-Allemagne, la revanche algérienne du "match de la honte"


                                    Algerie Allemagne 1982 Coupe du monde Match complet

En 1982, pour sa 1re apparition en phase finale de Coupe du monde, l'Algérie battait l'Allemagne. Mais était ensuite éliminée après un match "arrangé" entre la Mannschaft et l'Autriche. Ironie de l'histoire, elle retrouvera donc l'Allemagne en 8e de finale lundi prochain.

16 juin 1982, en fin d'après-midi.  A Gijon, l'Algérie fait ses grands débuts en phase finale de Coupe du monde. Opposée à la République fédérale d'Allemagne (RFA), elle fait figure de petit poucet prêt à être manger par l'ogre allemand, deux fois vainqueur de la compétition (1954, 1974) et champion d'Europe en titre.
Emmenés notamment par Rabah Madjer, Lakhdar Belloumi et Mustapha Dalheb (qui évolue alors au PSG), les Algériens vont pourtant réaliser l'un des grands plus exploits du football moderne. Contre toute attente, ils s'imposent en effet 2-1 face aux Schumacher, Rummenigge et consorts. Les 42.000 spectateurs et le monde entier sont médusés : pour la 1re fois, une équipe africaine bat une équipe européenne en Coupe du monde.
Quatre points au total 

Cinq jours plus tard, Dalheb et ses coéquipiers s'inclinent face à l'Autriche 2-0. Mais, prouvant ainsi que leur succès initial n'était pas un coup de chance, ils se reprennent pour leur troisième et dernier match de poule. Ils viennent alors à bout du Chili 3-2. Ils finissent donc cette phase de poule avec quatre points -à l'époque, la victoire ne vaut encore que deux points.

Mais ils ne sont pas pour autant qualifiés pour la suite de la compétition. Il leur faut pour cela attendre le résultat de la rencontre Allemagne-Autriche, programmée le lendemain. L'équation est simple : si l'Allemagne ne gagne pas, elle est éliminée, au bénéfice de l'Algérie. Problème : si elle gagne avec un ou deux buts d'écart, elle est qualifiée, tout comme l'Autriche, l'Algérie passant alors à la trappe.
Passe à onze
S'ensuit le 25 juin ce qui reste aujourd'hui comme le "match de la honte". A la 10e minute, Horst Hrubesch ouvre le score pour l'Allemagne. Pendant les 80 minutes restantes, les deux équipes offrent une parodie de football, jouant à la passe à onze, sans chercher à récupérer le ballon à l'adversaire. Jamais l'Autriche ne cherche à égaliser. Jamais l'Allemagne ne cherche à doubler la mise, et encore moins à la tripler, ce qui éliminerait sa cousine germaine.
Les spectateurs et téléspectateurs (dont votre serviteur, alors âgé de neuf ans) comprennent rapidement ce qui se trame  : les deux équipes semblent tout simplement s'être "entendues" pour bloquer ce score de 1-0 qui leur assure la qualification à toutes les deux. L'Allemagne finit donc 1re du groupe, l'Autriche 2e, l'Algérie 3e. Même la presse allemande ne cautionnera pas cette attitude.  "Nous voulions juste nous qualifier, pas jouer au foot", dira quant à lui  le sélectionneur allemand, Jupp Derwall. De leur côté, les Algériens quittent l'Espagne dégoûtés, mais en héros.

Décidé avant ou pendant ?

32 ans après, il n'est toujours pas clair si le score a été pré-décidé avant l'entrée sur le terrain, ou s'il l'a été pendant le match. Certains protagonistes affirment même que, face à la peur de l'élimination, aucune des deux équipes n'a tout simplement osé prendre de risque après le but allemand. Mais que rien n'a jamais été convenu ensemble.

A la suite de ce match, pour éviter un nouveau trucage, la Fifa décidera de programmer les deux dernières rencontres de poule en même temps dès la phase finale de 1986. Le système n'est cependant pas parfait puisqu'il permet encore des arrangements, comme auraient pu le faire l'Allemagne et les Etats-Unis jeudi.
L'entraîneur-adjoint, un ancien de 82
32 ans après, l'Algérie a donc réussi à se qualifier pour la 1re fois de son histoire pour les 8e de finale d'une Coupe du monde. Ironie de l'histoire, elle sera opposée lundi prochain à Porto Alegre à... l'Allemagne. Même si aucun n'était né en juin 1982, tous les Fennecs connaissent l'histoire.
D'ici lundi, ils pourront se la faire raconter une nouvelle fois par Noureddine Kourichi. L'entraîneur-adjoint de la sélection était en effet de l'aventure espagnole. Pour lui comme pour tous les Algériens de plus 32 ans, cet Allemagne-Algérie de 2014 -le 1er depuis 1982 !- est donc une revanche. Une revanche pour laver l'affront. Et ce d'autant plus qu'un éventuel quart de finale pourrait ensuite aboutir à un certain Algérie-France...
 
M'y TF1 NEWS
 

Programme Ramadan 2014 Alger-Marseille : Maison de l'Algérie - Canal Algérie "Diar El Ghorba"

Émission spéciale Ramadan 2014 à Marseille de Diar El Ghorba de Canal Algérie en partenariat avec Maison de l'Algérie et le réseau associatif Algériennes en Paca.

 
L'équipe de Maison de l'Algérie vous souhaite un bon Ramadan 1435-2014 plein de spiritualité, de bonheur et de prospérité.
 

Algérie-Programme des soirées de Ramadan 2014

Nous accueillons le mois sacré de Ramadan dans quelques jours, et il est de coutume que ce mois connaisse des soirées familiales et amicales avec une ambiance unique de détente, particulièrement après de longues journées de jeûne en été. Nous vous résumons ici tout ce qu’il y a de programmé comme soirées et événements. À vous de choisir.
1 – On commence avec le programme de la 2ème édition des soirées WellSound by Mobilis, organisées par Wellcom Advertising et qui auront lieu au Chapiteau du Hilton à Alger à partir de 22h:
Mardi 1er juillet 2014 : Concert de Sheryfa Luna
Mardi 1 juillet 2014 : Première partie de l’humoriste Wahid
Mercredi 2 juillet 2014 : Concert de Kader Japonais
Jeudi 3 juillet 2014 : Concert des Djmawi Africa
Vendredi 4 juillet 2014 : Concert des Gaada Diwane Bechar
Samedi 5 juillet 2014 : Concert de Papi Sanchez et Luyanna pour une soirée Reggaetón
Dimanche 6 juillet 2014 : Concert d’Hervé Barbereau
Lundi 7 juillet 2014 : Concert du groupe El Dey

Mardi 8 juillet : Concert du groupe Lacrim ( Accès à 2000 DA)
Mercredi 9 juillet : Concert du groupe BB Blues
Jeudi 10 juillet : Freeklane  (Accès à 1500 DA)
Vendredi 11 juillet : Colonel Reyel 
Samedi 12 juillet : El Matador 
Dimanche 13 juillet : Garage Band 
Lundi 14 juillet : Zahouania
Mardi 15 juillet : Mohamed Allaoua
Mercredi 16 juillet : Zaho
Jeudi 17 juillet : Phil Darwin
Vendredi 18 juillet : Mister You
Samedi 19 juillet : Nassim Djezma 
Dimanche 20 juillet : Abdelkader Secteur
Lundi 21 juillet : Soirée orientale
Mardi 22 juillet : Tatafull 
Mercredi 23 juillet : Lounis et Djafar Aït Menguellet 
Jeudi 24 juillet : L’Algérino 
wellsound ramadan 2014
NB: Ceci est le programme de la première semaine seulement. Le prix d’entrée de la première semaine est fixé à 1000 DA, à l’exception de la représentation qui sera accessible avec un billet de 1500 DA.
2 - Le Musées des Beaux Arts propose aussi son lot d’événements pour le mois de juillet:
Source image : Afrikblog.com
Source image : Afrikblog.com
10 juillet : Exposition sur le thème des systèmes défensifs en Algérie du XVI ème siècle au IX éme siècles , en partenariat avec le Palais des rais qui reproduira des œuvres de la collection du MNPBA (aquarelles et lithographies principalement).
17 juillet à 21:30 : Qaâda Ramadhania à la bibliothèque du Musée : dans une ambiance traditionnelle, des artistes conteurs , musiciens , acteurs et poètes interviendront tout au long de la soirée.
24 juillet à 21:30 :conférence-exposition en hommage à l’écrivain Mouloud Feraoun, organisée en partenariat avec le fils de l’écrivain et la fondation Mouloud Feraoun .
3 - Toujours du côté des musées, nous avons évoqué le programme de LaFabrik avec le Musée du Bardo ici.
4- Le Cinéma sera aussi bien présent tout au long du mois, à Alger et à Oran avec le Skylounge et son cinéma en plein air et qui exporte l’activité même à Marrakech. Nous vous en parlions ici. Le cinéma sous les étoiles s’invitera quant à lui dans 4 villes du pays pour Ramadan.
5 - Le Palais de la Culture Moufdi Zakaria quant à lui proposera une exposition d’artisanat d’art et d’objets de décoration du 1er jusqu’au 26 juillet, de 22h à 1h du matin. Mais aussi un concert de chants chaâbi avec Sid Ali Lekkam le 15 juillet à 22h30 au patio du Palais.
6 - Broshing Events fidèles au rendez-vous organiseront la seconde édition du festival Algé’rire avec l’humoriste Ramzy à l’affiche. L’événement promet de grands noms de la comédie ainsi que de jeunes talents à découvrir. Ça aura lieu à Alger et à Oran du 9 au 12 juillet, le programme détaillé vous sera bientôt dévoilé, restez donc branchés!
Algérire 2
7- On passe maintenant à la Khaïma et aux Nuits feutrées de Liberta Corp à Sidi Fredj. D’un côté, les nuits feutrées vous proposent une ambiance Piscine, avec Dj Douga & Dj Rafik de Paris pour assurer la musique, vue sur mer, des jeux de tables, du Karaoké et des animations Salsa.
D’un autre côté, vous aurez l’ambiance Khaïma avec des chanteurs et chanteuses de musique Chaâbi, orientale, kabyle et même Raï, en plus de comédiens et humoristes qui feront que chaque soirée proposera une nouveauté et des surprises. Le tout se passera à l’hôtel El Riadh à Sidi Fredj à partir du 29 juillet. Les prix et horaires seront également bientôt communiqués.

khaima nuits feutrées
 
8- Le Restaurant Grial au Val D’Hydra proposera aussi des soirées Ramadanesques avec du Karaoké et de la Salsa, mais aussi pour les incontournables du football, tous les matchs de la Coupe Du Monde. Un menu et une formule Ramadan seront aussi proposés pour un tarif très abordable (600 Da).
 
Grial Ramadan
9- Enfin, on termine avec le lancement de l’espace de détente: La Villa Moncada.
Twins Events et Black and White Events collaborent pour lancer cette Villa qui connaîtra des activités tout au long du mois de Ramadan avec sa terrasse et sa vue imprenable. L’inauguration se fera le 27 juin, l’accès est gratuit pour tout le monde, mais interdit aux mineurs. Si vous souhaitez en savoir plus, appelez ces numéros: 0550,83.00.48 / 0554,61.51.04 / 0555,47.48.29 / 0555,47.40.87/
villa moncada ramadan
 
10 - Le Musée d’Art Moderne et Contemporain (MAMA) propose aussi des concerts tout au long du mois de juillet, découvrez le programme ici.

Restez branchés avec nous pour plus d’informations sur tout ce qui est événements durant le mois de Ramadan.

Source VinyCulture


dimanche 29 juin 2014

BÉJAÏA : La solidarité ramadhanesque s'organise

Des restos sont prévus pour les nécessiteux
Le Ramadhan débute aujourd'hui. Comme de coutume, la solidarité étatique, associative et privée se manifeste pour soutenir durant ce mois sacré les familles démunies à travers toute la wilaya de Béjaïa.
A Béjaïa on s'active pour être au rendez-vous de ce mois de piété, qui se singularise déjà par une flambée des prix des produits agricoles. L'urgence est donc là. Les démunis peuvent espérer une aide conséquente aussi bien de la part des pouvoirs publics que des personnes bienfaiteurs. Outre le recensement des familles qui bénéficieront des aides, un conseil de wilaya s'est tenu spécialement à cet effet le mercredi dernier. Le chef de l'exécutif a réuni les directeurs de l'exécutif et chefs de daïra autour de l'opération du sacré. Un montant de 6000.000,00 DA a été dégagé sur budget de wilaya pour une acquisition de 1700 couffins. Au niveau de l'action sociale, le ministère de la Solidarité nationale a contribué avec une enveloppe financière allouée et estimée à 10.943.400,00 DA pour l'acquisition de 3480 couffins allouée qui profiteront aux familles nécessiteuses de la wilaya dont le nombre est estimé à 25.706. Quant à la participation des APC, l'enveloppe prévue s'élève à 52.372.500,00 DA. La municipalité de Béjaïa a, à elle seule, annoncé, que les familles nécessiteuses recensées à son niveau bénéficieront, dans le cadre de la solidarité Ramadhan 2014, de sommes d'argent au lieu de colis alimentaires. Un montant de 1,9 milliard de centimes a été d'ores et déjà dégagé par la mairie de Béjaïa pour cette opération. «L'APC a décidé d'offrir à chaque famille nécessiteuse une somme d'argent au lieu d'un couffin alimentaire. Actuellement, nous avons quelque 3500 familles démunies inscrites dans notre fichier. Chaque famille aura droit à une somme d'argent de 5000 DA», a indiqué le maire de Béjaïa. Il est à signaler que le nombre de familles démunies recensées dans les 52 communes de la wilaya de Béjaïa est passé de 25.548 en 2012 à un peu plus de 28.000 en 2013. 28 demandes d'ouverture de restaurant ont été enregistrées. 27 d'entre elles ont été autorisées par les services de wilaya. Il s'agit de quatre restaurants relevant des autorités communales, six du Croissant-Rouge Algérien, neuf du mouvement associatif et sept des bienfaiteurs privés. Un appel a été lancé aux personnes et aux entreprises bienfaitrices de la wilaya pour accentuer leurs dons et venir en aide aux citoyens qui sont dans le besoin en ce mois sacré de Ramadhan à travers des efforts supplémentaires d'entraide et de solidarité agissante en faveur des couches sociales défavorisées. Par ailleurs, un programme d'action de prévention contre tout manquement aux règles d'hygiène et de salubrité à l'origine d'intoxications alimentaires lors du processus de mise à la consommation de produits sensibles ou périssables et de prestations de service notamment, ainsi que le suivi de l'approvisionnement du marché a été mis en place par la direction du commerce spécialement pour cette période estivale et le mois de Ramadhan. Durant cette période, les services de la direction du commerce accordent une importance particulière à la surveillance de l'approvisionnement en produits alimentaires de base afin d'assurer la disponibilité et présenter une offre des produits à la hauteur des besoins exprimés et en tenant en compte du flux d'estivants et de visiteurs que connaît la région. Pour cela, des réunions de préparation sont déjà organisées afin d'associer les opérateurs et intervenants des branches de produits de base; laiterie-eaux minérales-UCA (Oaic) ainsi qu'avec la coordination des corporations professionnelles (Ugca-Union des boulangers). Il reste à espérer que ces aides aillent directement aux vrais démunis et dans les délais raisonnables. Bon Ramadhan à toutes et à tous.
L'expression

STOCK DE FRUITS ET LÉGUMES, DE VIANDES, SÉCURITÉ MAXIMALE ET TRANSPORT NOCTURNE : Le gouvernement veut réussir son Ramadhan

«Il y a abondance cette année car le Ramadhan commence avant les grandes chaleurs»
 
Des stocks ont été constitués depuis le début de l'année pour répondre à la demande croissante pendant ce mois sacré.
Le jeûne débutera aujourd'hui. Cette occasion, synonyme de la frénésie d'achats et d'augmentations des prix, quelques mesures ont été prises par le gouvernement. Une quantité de 30.000 tonnes de viande rouge congelée a été importée selon l'Office national interprofessionnel des légumes et viandes (Onilev). Des stocks ont été constitués depuis le début de l'année pour répondre à la demande croissante pendant ce mois sacré. Ainsi, une quantité de16.595 tonnes de viande fraîche et 17.442 tonnes de viande congelée, a été importée durant les cinq premiers mois de l'année, selon les Douanes. Ceci dit, le problème de l'offre ne se posera pas pour les viandes rouge et blanche durant ce mois, rassure-t-on. L'Onab (Office national de production d'aliment du bétail) producteur de viande blanche, a prévu également de mettre sur le marché environ 6 000 tonnes de viande blanche congelée alors que la Société de gestion des participations des productions animales (SGP-Proda) prévoit d'en mettre 42.000 tonnes cédées à 250 DA/kg, selon des chiffres communiqués par le ministère de l'Agriculture. La SGP Proda a déjà prévu aussi l'importation de 14.000 bovins pour l'engraissement et la commercialisation de 1500 tonnes de viande bovine congelée originaire de l'Inde sous forme de barquettes de 500 g et 1 kg cédées à partir de 450 DA. Toujours en prévision du mois sacré, cette société compte commercialiser, entre autres, 2600 tonnes de viande ovine dont 900 tonnes fraîches et 1700 tonnes congelées. Au chapitre des transports, les trains de la banlieue algéroise (Alger-Réghaïa et Alger-Blida) seront accessibles de nuit aux voyageurs à compter de vendredi dernier, indique la Sntf dans un communiqué. Le tramway sera accessible aux usagers de 7h à 1h40 le lendemain avec une interruption de 45 mn durant le f'tour (rupture du jeûne), celui de Constantine de 7h à 1h avec un arrêt de 30 mn, alors qu'à Oran, il circulera de 7h à minuit avec 35 mn d'interruption au moment du f'tour. Le métro d'Alger va circuler, de 7h00 à 1h30 du matin, 7j/7, a indiqué l'Entreprise Métro d'Alger. Ces horaires sont entrés en vigueur depuis samedi prochain jusqu'au deuxième jour de l'Aïd El Fitr, a précisé la même source. Sur le registre solidarité, il est indiqué que le Croissant-Rouge algérien (CRA) a déjà entamé une opération de distribution de kits alimentaires aux familles nécessiteuses à travers tout le territoire national dans le cadre des préparatifs du mois de Ramadhan, indique un communiqué du CRA. Le ministre des Affaires religieuses a prodigué pour sa part, des orientations aux imams en les exhortant à saisir l'opportunité du mois de Ramadhan pour «une meilleure prise de conscience du fait religieux à travers les prêches prononcés devant les fidèles». Environ 54 milliards de dinars ont été dégagés par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, pour venir en aide aux personnes nécessiteuses durant le mois de jeûne. Le nombre de personnes nécessiteuses est estimé à un million six cent soixante mille sur tout le territoire national, a relevé la ministre. L'aide aux personnes dans le besoin sera répartie sous forme de colis d'un montant de 4000 à 8000 DA. Par ailleurs, de nouveaux marchés de proximité seront «bientôt» ouverts à travers le territoire national. Le ministre de la Santé a donné des instructions fermes aux directeurs de la santé pour une bonne prise en charge des citoyens, notamment durant le Ramadhan. La Gendarmerie nationale de son côté, a mis en place un plan «préventif» de «sécurité» spécial pour les zones urbaines et suburbaines ainsi que le réseau routier et ce, à l'occasion du mois de Ramadhan. Il s'agit de la mise en place de brigades territoriales, de sécurité routière et de sections de sécurité et d'interventions afin de «concrétiser la présence permanente et continue sur le terrain et garantir la surveillance efficiente du territoire et du réseau routier». Concernant les programmes TV, en plus de ce que proposent les télévisions privées, la chaîne publique propose une grille spéciale mois de Ramadhan qui comporte 110 productions nationales constituant ainsi 89% de la totalité des programmes. S'agissant du contrôle, les services de contrôle des pratiques commerciales seront extrêmement sévères à l'égard de toute personne qui contreviendrait aux prix réglementés de certains produits de première nécessité subventionnés a mis en garde, hier à Alger, le ministre du Commerce. Des opérations de nettoiement de quartiers qui ont mobilisé 1000 agents stagiaires bénévoles de la Protection civile à l'origine de cette action, ont été organisées jeudi dernier dans plusieurs communes de la wilaya d'Alger.
L'expression

Lancement de la campagne de solidarité pour le Ramadhan

 



Après le succès fulgurant de la campagne de solidarité, pour le Ramadhan 2014, réalisée par le biais du projet Algerian Food Bank, l’association Sidra a décidé de relancer l’expérience encore une fois.

«La campagne a pour but d’aider plus de 3 000 foyers nécessiteux pendant le mois de Ramadhan sur 10 wilayas (entre Alger et Adrar), le concept du projet étant de collecter des denrées alimentaires dans les grandes surfaces partenaires ainsi qu’à travers des participations et donations d’entreprises agroalimentaires, banques, opérateurs», c’est ce qu’ont indiqué jeudi les organisateurs de cet événement. Cette campagne de solidarité mobilise des centaines de jeunes volontaires. Ils sont lycéens, universitaires, médecins, cadres ou encore chefs d’entreprise. Des personnalités et des journalistes s’engagent également à servir bénévolement Algerian Food Bank. Ainsi, l’envie d’aider et la culture du volontariat sont transmises aux citoyens algériens de tout âge. Le coup d’envoi du projet a été lancé hier à Ardis Médina Center par les volontaires de l’Algerian Food Bank. L’opération de tri et de remplissage des packs s’effectuera au niveau d’un grand local du stade du 20 -Août 1955. Une campagne de communication circule sur le NET via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter). Algerian Food Bank utilise des méthodes innovantes pour le déploiement de ses programmes. Cette année, elle lance le premier site web avec la possibilité de faire des dons en ligne en Algérie. Cette nouveauté vise les donateurs titulaires de la carte de paiement électronique, et principalement la communauté algérienne vivant à l’étranger. Bien entendu, les formes classiques de donations restent toujours présentes (dons en nature et dons financiers sous forme de chèque ou de virement bancaire). Algerian Food Bank offre la possibilité à ses volontaires de s’inscrire en ligne en remplissant un formulaire sur le site web. Une rubrique est spécialement dédiée à la responsabilité sociétale des entreprises pour les encourager à soutenir les programmes du Food Bank. La campagne solidarité ramadhan 2014 compte plusieurs partenaires publiques et privés .La Commune de Mohamed Belouizdad étant le partenaire institutionnel officiel de la campagne. TONIC Emballage de la version 2014, les packs en carton personnalisés seront signés à l’effigie de TONIC Emballage. Il est à noter que le projet, Algerian food bank est la première et la seule banque alimentaire en Algérie. Il s’agit d’un projet non lucratif initié par l’association Sidra depuis déjà un an et qui a pour objectif de collecter, gérer et partager des denrées alimentaires puis les mettre à disposition gratuite ou quasi-gratuite des personnes les plus démunies. Cette mission sera accomplie par le biais d’associations intermédiaires dans le cadre d’accords et de partenariats pour répondre à l’urgence sociale par une aide alimentaire à ceux qui ont faim et à ceux qui sont dans le besoin.

La Nouvelle République
 

samedi 28 juin 2014

Le ramadan commence officiellement dimanche

Un homme lit le Coran dans une mosquée de Sanaa au Yémen.

Un homme lit le Coran dans une mosquée de Sanaa au Yémen. | REUTERS/MOHAMED AL-SAYAGHI

Le jeûne du ramadan commencera officiellement dimanche 29 juin en France. C'est ce qu'a déclaré le bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) à l'issue d'une « nuit du doute » courte et symbolique qui a réuni plusieurs dizaines d'imams et de responsables de communauté à la Grande Mosquée de Paris. Cette décision a été prise en conformité avec « l'Arabie saoudite, l'Egypte, la Jordanie » et de nombreux autres pays arabes, a souligné le président du CFCM, créé pour représenter l'islam auprès des autorités, Dalil Boubakeur.

Selon la tradition, c'est en effet l'observation à l'œil nu de la nouvelle lune qui signale le début du ramadan. Elle est sacrée pour les musulmans car c'est le mois pendant lequel le Coran a été révélé au prophète Mahomet.
Les musulmans de France (3,5 à 5 millions de personnes selon les sources) sont toutefois très divisés sur cette question, puisqu'un millier des quelque deux mille trois cent à trois mille mosquées françaises, liées notamment à l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) ou à la Turquie, commenceront le ramadan dès samedi. Les fidèles jeûnant à compter de samedi sont des partisans de la détermination à l'avance des dates du ramadan, neuvième mois lunaire de l'année, par le calcul astronomique.
UN CROISSANT LUNAIRE VISIBLE OU INVISIBLE ?
Le CFCM avait décidé cette année de revenir au principe de la « nuit du doute » pour vérifier que le croissant lunaire a bien pu être observé en Europe et dans les pays arabes. Son but était d'éviter la confusion de 2013, quand, après s'être à son tour ralliée à la règle du calcul, l'instance avait dû repousser in extremis le ramadan d'un jour en s'alignant sur la position des pays arabes, sous la pression de fidèles désorientés.
Or, vendredi, le croissant lunaire n'a pu être observé dans aucun pays musulman ou pays où vivent d'importantes populations musulmanes, selon le CFCM, qui en a donc déduit que le ramadan ne pouvait commencer le lendemain de la « nuit du doute », mais seulement le surlendemain.
Certains responsables proches de l'UOIF contestent cette allégation : ils sont venus à la Grande Mosquée de Paris avec une photo montrant, selon eux, un croissant lunaire visible vendredi à Munich; en Allemagne.
« ON EST EN TRAIN DE FAIRE DU CLIVAGE »
L'argument a été rejeté par le président du CFCM. « Nous nous élevons contre tout ce qui peut faire croire qu'il peut y avoir des avis divers par le calcul, qui ne nous a amené que des déboires par le passé », a tranché le recteur de la Mosquée de Paris, de sensibilité algérienne.
L'un des représentants de la communauté turque, Ahmet Ogras, vice-président du CFCM, mais partisan du ramadan à partir de samedi, s'est désolé de cette situation. « On est en train de faire quelque chose contre l'UOIF, de faire du clivage », a-t-il dit. « Personnellement, je ne dirai jamais que ceux qui veulent faire à l'ancienne [selon la tradition prophétique de l'observation de la lune] ont tort. Je veux qu'en retour on me respecte », a-t-il ajouté.
Le jeûne du ramadan est l'un des cinq piliers de l'islam avec la profession de foi, les cinq prières quotidiennes, l'aumône légale et le pèlerinage à La Mecque. Durant vingt-neuf ou trente jours, les musulmans pubères sont invités à s'abstenir de boire, de manger, de fumer et d'avoir des relations sexuelles de l'aube au coucher du soleil.

Le Monde.fr

Le Ramadan s'invite à la Coupe du monde

Le Ramadan s'invite à la Coupe du monde      
Le début du Ramadan, samedi 28 ou dimanche 29 juin, correspond aux huitièmes de finale de la Coupe du Monde que disputent certains joueurs de confession musulmane. Sport.fr fait le point sur l’impact de ce jeûne sur le Mondial brésilien.
Chaque année, les interrogations sur le lien entre Ramadan et pratique sportive reviennent. Cette année, la Coupe du monde pose ces questions avec encore plus d'insistance, importance de la compétition oblige. De la liste des pratiquants jusqu'aux risques encourus avec le Ramadan, en passant par les possibilités offertes aux joueurs pour minimiser l'impact du jeûne, éclairage sur ce pilier de la religion musulmane en période de Mondial.

Qui va respecter le jeûne ?


Si certaines équipes musulmanes sont déjà éliminées et ne sont pas concernées par la question du Ramadan au Mondial (Iran, Bosnie), d’autres sont confrontées à un dilemme : faut-il respecter cette période de jeûne ? Le nombre de joueurs pratiquant le Ramadan devraient rester faible, surtout au sein des sélections où la confession musulmane est minoritaire.
Karim Benzema, Paul Pogba, Moussa Sissoko et Bacary Sagna sont les quatre joueurs qui devraient en théorie respecter le jeûne. L’Algérie a, elle, prévu de faire le Ramadan pour la suite de la compétition, face à l’Allemagne. Le Nigeria, adversaire de la France en huitième de finale, comporte de nombreux joueurs de confession musulmane qui devraient vraisemblablement s’abstenir de s’hydrater pendant la rencontre, lundi, à Brasilia (18h00 heure locale).

Report ou annulation du Ramadan ?


Les autorités religieuses permettent de différer le Ramadan pour les sportifs actuellement exilés au Brésil, grâce au statut de voyageurs qui leur est conféré. La FIFA ayant programmé des matches à 13h00, le report est quasi-obligatoire pour un joueur qui souhaite pratiquer le jeûne dans de bonnes conditions. Une situation qui peut même donner lieu à une pure et simple annulation de la part du sportif.
Le Parisien relate que l’Allemand Mesut Ozil a indiqué qu’il ne ferait pas le Ramadan : "Je travaille et je vais continuer à le faire. Donc je ne ferai pas le Ramadan car je travaille. C'est impossible pour moi de le faire cette année." Une solution qu’a également choisie Bacary Sagna. "En tant que musulman, certaines lois nous permettent de l’éviter, a-t-il déclaré en conférence de presse. Personnellement, je ne vais pas le faire."

Le Ramadan, un risque en période de Mondial ?


Jeûneurs à partir de samedi, les Algériens disposent au sein de leur staff d’un imam et surtout de l'ancien médecin du PSG, le docteur Hakim Chalabi, qui ne cache pas les risques de la pratique à l’AFP : "C'est une période où le risque de blessures augmente, notamment au niveau des lombaires, des articulations et des muscles. Essentiellement d'ailleurs en raison de la déshydratation et non de l'absence d'alimentation."
Pourtant, les conditions sont plus favorables au Brésil, où le soleil se couche vers 17h30, que pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012, compétition qui voyait les athlètes musulmans ne pas rompre leur jeûne avant 21h00 certains jours. Hakim Chalabi indique enfin que le Ramadan a des effets inattendus sur les performances : "On nous demandait souvent d'inciter les joueurs à ne pas observer le jeûne mais curieusement, il y a des sportifs qui ont de meilleurs résultats pendant le Ramadan parce que le jeûne est désiré. Cela peut même devenir une aide spirituelle et psychologique." Les Fennecs algériens espèrent en tout cas créer l’exploit face à l’Allemagne. Avec ou sans l’aide du Ramadan.

Sport.fr

Mondial 2014: la mairie de Paris ne diffusera pas Allemagne-Algérie sur écran géant

ARCHIVES. L'écran géant qui sera installé sur le parvis de l'Hotel de ville de Paris ne diffisuera que la rencontre France-Nigeria à 18 heures et non pas celle opposant l'Algérie à l'Allemagne à 22 heures.

L'écran géant qui sera installé sur le parvis de l'Hotel de ville de Paris ne diffisuera que la rencontre France-Nigeria à 18 heures et non pas celle opposant l'Algérie à l'Allemagne à 22 heures.
| (LP)

La mairie de avait annoncé qu'elle allait proposait des retransmissions du Mondial sur écran géant à partir du stade des 8es de finale. Promesse sera tenue mais la Ville dirigée par Anne Hidalgo vient d'apporter quelques précisions. Si l'écran géant sera bien installée sur la parvis de l' de ville, il ne diffusera que la rencontre -Nigeria à 18 heures.
                                                         

La rencontre programmée plus tard dans la soirée entre l'Allemagne et l'Algérie (22 heures) ne sera pas projetée.

Le Parisien

Mondial-2014 - Algérie: Brahimi, Feghouli et Djabou, trio de turbos

 
 
Par Jean DECOTTE Curitiba (Brésil), 28 juin 2014 (AFP) - Vifs, techniques et insaisissables, Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli et Abdelmoumene Djabou sont les accélérateurs du jeu de l'Algérie, qui aura bien besoin de leur complicité en attaque pour réussir un nouvel exploit lundi en huitièmes de finale du Mondial-2014 contre l'Allemagne. Le trio de milieux offensifs a grandement contribué à la qualification historique des Fennecs pour le top 16 mondial: chacun a inscrit un but et délivré une passe décisive depuis le début de la Coupe du monde, preuve que le danger peut venir de partout. "Tout le monde marque son but ou fait sa passe décisive, c'est vraiment un jeu collectif", a expliqué à l'AFP Sofiane Feghouli. Dans le trio, les rôles sont bien répartis et pourtant interchangeables. Brahimi, considéré à Grenade (Espagne) comme l'un des meilleurs dribbleurs de Liga, a occupé contre la Corée du Sud (4-2) puis la Russie (1-1) une fonction de meneur de jeu et d'électron libre, avec pour charge de s'infiltrer entre les lignes adverses. Feghouli, auteur d'une saison pleine à Valence (Espagne), joue lui les pistons sur le flanc droit et n'hésite pas à repiquer dans l'axe. Djabou (CA Tunis), enfin, est un petit gaucher très technique qui provoque, combine et déborde. Ces joueurs-là aiment le ballon et les petits espaces. Et, grâce aux brèches ouvertes par le pivot Islam Slimani en pointe, les trois petits gabarits se régalent. "C'est toujours facile de jouer avec des joueurs de cette qualité, même si on a peu joué ensemble auparavant", poursuit Feghouli. "Le football est simple pour les joueurs qui le comprennent bien et on a la chance d'avoir des joueurs à gros potentiel. Je suis ravi de jouer avec eux."
Parfois fébrile en défense, l'Algérie sait que son principal atout repose sur cette vivacité en attaque. "C'est la qualité des joueurs offensifs algériens, résume le capitaine Madjid Bougherra. Ils ont besoin de jouer leur jeu, d'être libérés. Techniquement, ce sont des joueurs jolis à voir sur les une-deux, sur les combinaisons." Tout le flair du sélectionneur de l'Algérie Vahid Halilhodzic a été d'associer ce trio contre la Corée après un premier match extrêmement timide offensivement contre la Belgique (2-1). Et le Bosnien a aussitôt pu se féliciter de son choix. "Bien utiliser les qualités de notre attaquant (Slimani, NDLR) en profondeur, jouer dans les intervalles, redoubler les passes... C'est le jeu qu'on pratique à l'entraînement", a-t-il expliqué. Face à l'Allemagne et ses défenseurs très physiques, Feghouli (1,78 m), Brahimi (1,75 m) et Djabou (1,64 m) pourraient néanmoins afficher un déficit physique et il n'est pas acquis que "Coach Vahid" les alignera d'emblée tous les trois. "Un joueur comme Djabou, c'est un bijou. Mais il s'est éteint en seconde période" contre la Corée, a souligné le technicien. "Feghouli, Brahimi, ce sont des garçons de talent. (...) Mais il ne faut pas seulement mettre Feghouli, Djabou, Brahimi, il faut parfois mettre des joueurs plus costauds pour les coups de pieds arrêtés." Reste la solution de les réunir sur la pelouse en cours de match, pour profiter de leur aisance dans les un contre un. Et pour accélérer, au besoin, le cours des choses.

Le Matin

L’Allemagne ? « Tout est possible » pour l’Algérie

L’Allemagne ? « Tout est possible » pour l’Algérie

L’Algérie a pris rendez-vous avec l’histoire lors de cette Coupe du monde, et ce n’est pas fini. Après le nul arraché face à la Russie, les Fennecs ont gagné leur billet pour les 1/8e de finale, où ils affronteront l’Allemagne, l’un des prétendants à la couronne mondiale. Autant dire que la partie sera difficile, mais ce n’est pas ça qui va arrêter Sofiane Feghouli, pour qui sa formation n’aura encore une fois rien à perdre.

« En football tout est possible. On est face à l'un des favoris du Mondial. On va surtout bien récupérer parce que cela a été très dur pour les organismes, physiquement et nerveusement. Et on va préparer ce match comme d'habitude, pour pouvoir passer en quarts de finale. On sait que ce sera très dur. Ah non, non, ce n'est pas que du bonus. Maintenant qu'on est là… Quand on joue pour nos couleurs, pour notre pays, c'est à fond et on ne craint personne », a promis l’ailier du FC Valence, qui est l’une des forces vives de la sélection algérienne pendant ce Mondial.

Foot01

LES JOURNALISTES ÉTAIENT PRÉSENTS AU STADE : La presse allemande se renseigne sur les Verts

Connus pour leur obsession à la perfection et leur intérêt à la qualité de leurs tâches, ces Allemands ont creusé dans les moindres détails de l'EN, accordant même la priorité aux polémiques et aux rumeurs qui peuvent servir à connaître un peu mieux les Verts.
Ayant assuré la qualification de leur sélection en 8es de finale de ce Mondial brésilien 24 heures avant le match Algérie-Russie, de nombreux journalistes allemands se sont précipités pour venir ici à Curitiba couvrir ce match dont se jouait le second billet du groupe H.
Il est clair que la première place allait revenir aux Diables rouges de la Belgique, qui ont fini par réaliser un parcours sans faute, ce deuxième billet qui se jouait entre les Verts et les Russes intéressait au plus haut point la presse allemande, puisque l'une des deux sélections devait croiser le fer à la Mannschaft, alors que la Belgique croisera les Etats-Unis.
Ainsi, ces reporters allemands sont venus en masse recueillir les moindres informations sur la sélection algérienne et russe en suivant de très près ce match dans tous les petits détails. Mais voilà, les camarades de Mesüt Özil vont devoir passer par l'Algérie pour aller en quarts de finale et qui s'annonce comme étant des retrouvailles historiques pour les deux pays après le fameux épisode du Mondial espagnol.
A la fin du match contre la Russie, ces journalistes allemands que nous avons croisés ont pris note de tout ce qui concerne les Verts: stratégie de jeu, les joueurs clés, forces et faiblesse et bien sûr la valeur du technicien Vahid Halilhodzic qui, selon l'un de ces journalistes, est le principal artisan de l'émergence de cette jeune équipe algérienne. Nous avons eu une brève discussion avec l'un de ces reporters qui nous a confié sur ce prochain match: «Ça sera une belle partie pour l'histoire. Nous n'avons pas encore oublié le match de Gijon, même si le contexte est différent. Chaque équipe a ses qualités et ses faiblesses et ça serait intéressant pour notre sélection de défier l'Algérie. En tout cas, en cette Coupe du monde du Brésil, les surprises s'enchaînent et rien n'est impossible», nous dira-t-il.
Seulement, connus pour leur obsession à la perfection et leur grand intérêt à la qualité de leurs tâches, ces Allemands ont creusé dans les moindres détails de l'EN, accordant même de l'intérêt aux polémiques et aux rumeurs qui peuvent servir à connaître un peu mieux les Verts.
Mais en toute sportivité, ce groupe de journalistes nous ont assuré que leur mission serait surtout de rapporter les nouvelles de l'équipe d'Algérie aux lecteurs allemands et pas celui de superviser les Verts, qui restent une tâche propre au staff de Joachim Löw.
Quant à eux, professionnels, ils se limitent à traiter l'information autour des Verts en espérant dénicher l'exclusivité et ensuite découvrir un peu plus le football algérien... qu'ils connaissent finalement un peu mieux tout de même.

L'expression

LA FÊTE A ÉTÉ IMMENSE AVANT-HIER SOIR À CURITIBA : Les Algériens veulent s'offrir les Allemands

La fête ne fait que commencer pour les Algériens...
 
Ces supporters ont eu cette immense chance d'être présents lors de cette date historique du 26 juin 2012 que retiendra l'histoire de l'Algérie, après celle de la victoire héroïque de l'Algérie contre l'Allemagne, le 16 juin 1982 à Gigon.
Lors de cette magnifique victoire des Verts face à la Russie, avant-hier au Beixa Arena à Curitiba, tout y était pour les supporters algériens ici présents au Brésil. Stress, déception, explosion de joie, émotion et enfin les larmes de la fierté que nous avons vécue auprès des fans algériens qui ont dépassé les 4000 à avoir fait ce long périple pour vivre de près ce moment historique. Ces Algériens ont eu cette immense chance d'être présents lors de cette date historique du 26 juin 2014 que retiendra l'histoire de l'Algérie, après celle de la victoire héroïque de l'Algérie contre l'Allemagne, le 16 juin 1982 à Gigon.
Cette jeune génération aura eu son moment historique et sa page dans le palmarès de l'EN qui restera gravé à jamais dans la mémoire du peuple algérien. Ainsi, ces 4000 Algériens ont laissé libre cours à leur joie et émotion au coup de sifflet final de l'arbitre qui propulsa l'Algérie pour la première fois en 8es de finale d'un Mondial.
Avant le match, le stress et l'appréhension étaient tout de même présents dans les esprits des supporters de l'EN, de peur de ne pas embrasser ce rêve et qui ont été plongés dans le coma après le but de la Russie. Mais voilà, les Algériens, connus pour leur sens du patriotisme et leur amour pour les Verts, ont réagi de fort belle manière sur les gradins en restant derrière les Verts jusqu'à ce but libérateur de Slimani qui provoqua l'hystérie totale dans les gradins. Fumigène, drapeaux, écharpes, maillots et vuvuzuela brésilienne, tout était bon pour lancer la fête qui explosa à la fin du match. Après avoir savouré ce grand moment avec les joueurs qui sont restés plusieurs minutes sur la pelouse pour partager cette joie avec le public algérien, les supporters sont allés célébrer leur joie dans les rues de Curitiba, créant une folle ambiance comme d'habitude, à l'algérienne. Aux côtés des Brésiliens et Brésiliennes, les fans de l'EN ont marqué de leur manière cette nuit-là avec les «One, two three, Viva l'Algérie» et qui est devenue une marque déposée que les Brésiliens ont vite adopté. La nuit a été très courte pour de nombreux Algériens ici au Brésil qui ont, à présent la tête tournée vers Porto Alegre, lieu du déroulement du fameux match Algérie-Allemagne, le 30 juin prochain au Beira Arena.
Un match très attendu par tout un peuple et que les supporters algériens, ici au Brésil, ne veulent rater en aucun cas. Pour ceux qui n'ont pas vécu celui de 1982, ce match sera une nouvelle page de l'histoire de l'Algérie et une chance inouïe de battre les Allemands une seconde fois en Coupe du monde.
De l'optimisme et surtout beaucoup de fierté sont les sentiments de tous les Algériens ici, qui veulent à présent créer la grande sensation de ce Mondial brésilien en s'offrant l'ogre allemand.
Certes, comme ils nous l'avaient confié après le match, ces supporters algériens, la mission des Verts ne sera pas facile, mais il est permis de rêver en football et quoi de mieux que de rêver devant l'Allemagne qui nous réussit si bien et de surcroît au pays du football.
L'heure du rêve a sonné pour les Algériens, mais en attendant le match de lundi, la fête continue ici à Curitiba avant de se retrouver à Porto Alegre, demain, une ville qui réussit bien à l'Algérie, marquée par cette magnifique victoire contre la Corée du Sud (4-2). Pour ces Algériens, quoi de mieux que de prier en plein Ramadhan pour que l'Algérie fasse chuter l'Allemagne et s'offrir ainsi la voie du paradis.

L'expression

SOFIANE FEGHOULI À L'EXPRESSION : "Fier d'écrire une page du football algérien"

Un talent fou

Auteur d'une prestation remarquable face aux Russes, malgré une blessure à la tête prise dès le début du match, Sofiane Feghouli a contribué largement à cette qualification historique et héroïque des Verts pour la première fois de l'histoire de l'Algérie pour les huitièmes de finales d'une Coupe du monde. Le pensionnaire du FC Valence revient sur cette performance qu'il dédie au peuple algérien, en estimant qu'à présent, l'Algérie défendra à fond ses chances contre l'ogre allemand sans aucun complexe ni même la moindre crainte.

L'Expression: Quel sentiment éprouvez-vous juste après cette grande performance réalisée ici au Brésil, après ce match nul arraché contre la Russie?
Sofiane Feghouli: C'est tout simplement indescriptible comme sensation. C'est unique et magique en même temps, de se dire que nous avons enfin réalisé ce rêve de tout un peuple et qui s'avère être non seulement notre objectif, mais aussi une performance pour notre équipe nationale. Nous sommes donc fiers d'avoir réussi à donner de la joie a tous les Algériens partout dans le monde et à écrire une page du football algérien. Ce résultat ne serait jamais venu sans le soutien des supporters pendant ces trois ans de sacrifices.

Justement, l'objectif tracé a été atteint, peut-on dire que l'Algérie est au top à présent?
Au top je l'espère, mais j'espère surtout que nous pourrons être plus performants à l'avenir et ne pas s'arrêter là. Donner de la joie au peuple nous rend plus forts et plus déterminés et c'est quelque part leur victoire aussi.

Revenons à ce match contre la Russie, que ce fut laborieux pour vous d'arracher ce point du match nul qui vous qualifie pour le second tour...
Je ne vous le fait pas dire. Ce match a été le plus difficile lors de cette phase des poules face à un adversaire coriace et solide à tous les niveaux. C'est avec beaucoup d'abnégation et de solidarité que nous avons réussi à tenir le coup face aux Russes. Nous étions dominés sur certains paramètres, notamment physique, mais notre volonté d'aller au bout et d'arracher la qualification nous a donnés des ailes et des forces pour rester debout jusqu'à la fin du match. Tout le mérite revient à tous les joueurs et aux différents staffs.

Avez-vous douté après l'ouverture du score en faveur des Russes?
Nous savions que les Russes allaient attaquer, car ils avaient besoin d'une victoire, contrairement à nous, du moment qu'un match nul nous qualifiait. Croyez-nous, ils ne sont vraiment pas faciles à manier ces Russes, car ils ont du caractère et un sélectionneur expérimenté.

Après être parvenue à égaliser, la sélection nationale a doublé de prudence, en procédant par des contre-attaques. Cela a-t-il été une stratégie préparée par Vahid Halilhodzic ou c'est l'instinct et l'envie de préserver la qualification?
C'est surtout les deux, puisque un seul point nous suffisait. Il fallait rester concentré et prudent pour ne pas encaisser un second but. Donc, il fallait gérer la suite du match avec intelligence et je pense que nous l'avions fait avec justesse et détermination.

En passant pour la première fois en huitièmes de finale d'un Mondial, peut-on dire que la suite du parcours ne sera que du bonus pour les Verts?
Non, je ne pense pas de cette façon moi. Je pense surtout que nous avons un statut à défendre en tant qu'équipe conquérante et nous devons jouer à fond nos chances lors de ce tour. Après avoir assuré ce premier objectif, nous sommes prêts à créer d'autres exploits.

Qu'en est-il de votre blessure à la tête?
Ce n'est pas trop grave. C'était un coup pris sur la tête après un duel aérien. Au début du match ça saignait, mais ensuite j'ai pu terminer le match sans souci. Donc, je vous rassure, rien de méchant.

Lors du second tour, l'Algérie rencontrera une vieille connaissance, à savoir l'Allemagne? Croyez-vous à vos chances de passer aux quarts de finale?
Bien évidemment que nous croyons à nos chances, sinon on ne serait pas arrivé là. En football, tout est possible, il suffit d'y croire et de faire des sacrifices pour rêver de passer ce tour.
Nous nous défendrons à fond, car nous ne craignons ni l'Allemagne ni une autre sélection. Nous sommes qualifiés, nous le méritons et nous allons le savourer avant de penser aux quarts de finale.

Que pensez-vous de cette équipe d'Allemagne?
C'est totalement un autre calibre dont on parle. L'Allemagne vise au minimum les demi-finales, alors que nous, nous n'avons rien à perdre. Jouer les Allemands est une expérience unique et comme en 1982, nous tenterons de les battre une seconde fois en Coupe du monde. Nous aurons quatre jours pour bien se reposer et récupérer nos forces, avant de préparer sérieusement ce grand rendez-vous. Nous savons que ça ne va pas être facile, mais cela ne nous empêchera pas d'être conquérants.

Une pensée pour le peuple algérien qui est fier de vous?
Nous lui sommes reconnaissants pour son soutien et ses encouragements avant et pendant ce Mondial brésilien. C'est une performance particulière pour nos supporters et nous allons tout donner face à l'Allemagne pour ne pas avoir de regrets. Cette génération a du talent et de l'avenir et nous allons tout donner pour être à la hauteur des attentes du peuple algérien.

L'expression

VAHID HALILHODZIC CONDUIT L'EN AU 2ÈME TOUR : Cet homme a signé l'exploit

  1.  
«M.Halilhodzic, votre prix sera le nôtre!» Et c'est le moins que l'on puisse faire pour l'Algérie.
Le parcours des Verts sous la houlette du coach bosnien est jusque-là parfait, alors autant qu'il poursuive sa mission avec l'Equipe nationale après ce Mondial brésilien...
Le sélectionneur des Verts, le Bosnien Vahid Halilhodzic, a une très grande part dans la réussite de l'historique qualification des Verts en 8es de finale de la Coupe du monde après le nul arraché face à une très accrocheuse équipe russe (1-1). Pourtant, l'ex-attaquant de Velez Mostar, Nantes et le Paris SG, ancien meilleur buteur du Championnat de France (1983 et 1985 avec Nantes) et ex-coach, entre autres, de la Côte d'Ivoire, n'a pas eu la tâche facile avec la sélection algérienne depuis qu'il a été nommé coach principal en juillet 2011. L'homme au regard perçant s'est mis rapidement à dos certains journalistes algériens qui, faut-il bien l'écrire, sont en «hors jeu» de la déontologie et du professionnalisme qu'exige cette noble profession. Le coach des Verts a été critiqué, fustigé, poussé vers la porte de sortie après la CAN 2013, voire «insulté», à cause notamment de ses choix aussi bien des joueurs que des tactiques qu'il propose.
Et il s'en est fallu de peu que l'élimination au premier tour de la CAN 2013 ne l'en écarte. Alors que certains réclamaient sa tête, la Fédération algérienne lui a, contre toute attente, renouvelé sa confiance. Sans oublier les joueurs qu'il avait écartés alors qu'ils étaient considérés comme des «cadres» avec le coach Saâdane. Mais, le sélectionneur des Verts, fit contre mauvaise fortune bon coeur et expliqua toujours le pourquoi de la chose, en précisant d'abord qu'il a bel et bien le soutien de ce cher public algérien qui lui a toujours fait confiance. Et puis bien sûr, il n'oublie surtout pas son premier contact avec les joueurs de la sélection algérienne après la débâcle de Marrakech où l'équipe a été complètement démoralisée.

Touché par la franchise des joueurs
Les Verts: «Après avoir été remercié de mon poste de sélectionneur de la Côte d'Ivoire, ce licenciement montre comment l'Afrique peut être cruelle. Et lors de mon premier rendez-vous avec l'équipe algérienne, un joueur m'a interpellé au bout de cinq minutes et m'a dit "Coach, est-ce qu'on peut parler?" Une discussion a alors débuté avec toute l'équipe.
Elle a duré deux heures, durant lesquelles tous les problèmes sont remontés à la surface. Et ils étaient nombreux. Je me suis dit ce n'est pas pour moi, je pars. Mais finalement, face à autant de franchise, j'ai choisi de continuer l'aventure. C'est cette sincérité, dès le premier contact qui m'a convaincu de poursuivre. Avec les gens sincères, on peut toujours faire quelque chose...»
Et à la fin de l'année 2013, Vahid fait le point en ces termes: «Entre notre premier stage à Marcoussis en juillet 2011 et décembre 2013, il s'est passé beaucoup de choses, nous avons beaucoup travaillé, et nous avons été récompensés à l'arrivée.» Puisqu'effectivement, coach Halilhodzic a bel et bien qualifié les Verts à ce Mondial brésilien. Question statistiques: avec coach Vahid, la sélection algérienne a disputé 29 matchs toutes compétitions confondues. Les Verts ont gagné 18 matchs, fait cinq nuls et perdu six matchs. Les joueurs de coach Halilhodzic ont marqué 51 buts et ont encaissé 25 et ce, jusqu'au dernier match de jeudi dernier contre la Russie.
A noter que le jeu des Verts a bel et bien changé depuis l'arrivée de coach Vahid puisqu'il est passé du jeu «ultradéfensif» et craintif à celui de l'offensive. Puisque les Verts gagnent désormais aussi bien à domicile qu'à l'extérieur. Et c'est le coach Vahid lui-même qui le rappelle: «Avant mon arrivée, l'Algérie jouait un jeu davantage défensif avec une tactique basée sur un bloc défensif très bas avec un seul attaquant en pointe. Bien sûr, cette équipe a eu certains résultats. Mais j'ai voulu changer pour ne pas dire révolutionner sa façon de jouer. En tant qu'ancien attaquant, je suis davantage tourné vers l'offensive, et j'ai voulu instaurer la culture de la victoire pour chaque match, que ce soit à domicile ou à l'extérieur. L'Algérie a toujours eu l'habitude de gagner à domicile, mais pas à l'extérieur. Là aussi, j'ai essayé de changer les choses en parlant, en travaillant, en essayant de faire prendre conscience à mes joueurs qu'ils pouvaient gagner à l'extérieur.»
Aujourd'hui, ces résultats parlent pour lui. Et puis, lui, est toujours reconnaissant: «Je suis très fier du travail que j'ai réalisé depuis ma prise de fonction en juillet 2011. Aujourd'hui la qualification n'a pas des conséquences uniquement sportives, mais également politiques et économiques. L'Algérie est le seul représentant des pays du Maghreb. Cela induit une certaine fierté, mais aussi une responsabilité. L'Algérie ne peut qu'être flattée de participer à une Coupe du monde. Quant à moi, en tant que sélectionneur, quel honneur! Je me dois d'être exemplaire, afin d'obtenir la même conduite de la part de mes joueurs. Mais sur ce point précis, je n'ai rencontré pour l'instant aucune difficulté!», avait-il confié juste avant d'aborder ce Mondial brésilien.

Respect à l'Algérie
Lors d'une interview à fifa.com, coach, Vahid a conclu par ces phrases: «J'ai beaucoup de respect pour l'Algérie parce qu'être sélectionneur d'un pays comme ça, c'est un honneur. Mais aussi une grosse responsabilité. Là-bas, je suis critiqué. Même si je devenais champion du monde, je serais critiqué. J'ai du mal à comprendre cela mais c'est comme ça. Quand vous faites ce métier, il faut avoir des convictions. Il faut savoir être à l'écoute des autres, mais c'est toi qui décide sur le plan sportif. Et là-dessus, je suis assez déterminé. Je n'ai peur de rien. J'aime la pression, cela veut dire qu'il y a un bon match à jouer, et non une rencontre pour la 15e place de tel ou tel championnat... Je suis très respectueux du football. C'est ma foi. Il m'a de temps en temps fait souffrir, mais il m'a aussi beaucoup donné. Je lui suis redevable.»
Eh bien, après tout ce que vous avez fait à notre football et surtout les résultats qui ont dépassé les frontières et celles de 1982, on ne doit en aucun cas être ingrat. On doit reconnaissance au travail et au sacrifice de Vahid Halilhodzic et le laisser partir avec ce palmarès si éloquent est une erreur que nous aurons à regretter au plus vite. Car, remplacer le technicien bosnien aujourd'hui, serait une erreur «fatale» qui briserait tout l'élan qu'a effectué notre sélection nationale.
Car son successeur si successeur il y aurait à Vahid, les décideurs devront donc attendre au moins trois ans pour que ce nouveau coach comprenne les joueurs, leurs points faibles, leurs points forts et surtout obtenir leur confiance. Alors pourquoi perdre du temps et de l'argent pour revenir à la case départ. D'autant que la phase finale de la CAN 2015 prévue au Maroc aura lieu en janvier prochain et l'Algérie devrait disputer son premier match des éliminatoires de cette compétition continentale le 4 septembre prochain face à l'Ethiopie! Coach Vahid Halilhodzic est là, il a bien évidemment changé de cote, mais il mérite bien notre gratitude et la meilleure manière et de le lui montrer est d'avoir ce geste de seigneur en lui disant: «M. Halilhodzic, votre prix sera le nôtre!». Et c'est le moins que l'on puisse faire pour l'Algérie qu'il a su si bien faire sortir pour chanter, danser et surtout crier: «One, two, three viva l'Algérie!».

L'expression

Vahid Halilhodzic, « Face à l’Allemagne, tout reste possible »

Vahid Halilhodzic, « Face à l’Allemagne, tout reste possible »

C’est un Halilhodzic très ému qui s’est présenté à la conférence de presse d’après-match face à la Russie. D’emblée, il a estimé que « la qualification de son équipe au second tour pour la première fois de son histoire est le fruit d’un long travail. Nous avons souffert pour arriver à ce résultat. Les joueurs ont fait un match héroïque avec beaucoup d’abnégation et de générosité dans l’effort. Ils se sont battus à fond.

Ils sont à féliciter au terme d’un exploit qui fera date. Au terme de la première période, même menés au score, j’étais persuadé qu’on allait marquer. J’ai dit aux joueurs de rester calmes et qu’on allait marquer si on reste organisés, ils l’ont fait ». Evoquant l’Allemagne, Vahid a affirmé que « les Algériens parlent du Mondial-1982 où l’équipe avait battu l’Allemagne, cela va se répéter et nous avons encore une fois rendez-vous avec l’histoire. Je suis fier de cette qualification, c’est un cadeau énorme au peuple algérien ».
Concernant l’utilisation du laser et des erreurs d’arbitrage, le driver national a déclaré que « ce sont des excuses de café à un moment où il faut parler football dans un mondial ». Concernant le prochain adversaire, l’Allemagne, Vahid estime que « l’Allemagne est favorite, c’est une grande équipe, énorme équipe, je l’ai vue contre les USA, ça sera difficile pour nous, très compliqué bien sûr, nous sommes la petite équipe dans ce match mais en football tout est possible ». Coach Vahid pense que « le public de Porto Alegre va soutenir l’Algérie comme il l’a fait contre la Corée du Sud et allons tout faire pour gagner de nouveau sa sympathie. Nous avons déjà le soutien de tous les Arabes, les Bosniens, les Croates et ressentons une grande responsabilité. Nous promettons de faire tout pour ne pas les décevoir ».

Algérie 360

Sincères et chaleureuses félicitations de l'équipe de Maison de l'Algérie aux fennecs pour cet exploit historique. Bravo les jeunes encore plus loin!!!


Alger célèbre la victoire : Alger était en fête ce jeudi après la qualification historique du pays aux 8e de finale du Mondial.

L'Algérie s'est qualifiée pour les 8e de finale du Mondial ce jeudi 26 juin 2014
 
Alger chavirait de bonheur ce jeudi soir après la qualification historique de la sélection algérienne aux 8e de finale de la Coupe du monde de football après son match nul face à la Russie (1-1).

Une foule colorée, exceptionnellement mélangée de femmes et d'hommes, dans une ville où la nuit est d'habitude exclusivement masculine, défilait dans la rue, aux sons de la flute et de tambourins. Des feux d'artifices ont éclaté et des sirènes de bateaux ont retenti dès le coup de sifflet final de l'arbitre.

Soutien national

Une immense clameur est alors montée de la Place de la Grande Poste, au coeur d'Alger, où des milliers de personnes ont suivi le match sur écran géant.

Femmes et hommes, drapés de l'emblème national, certains serrant leurs enfants dans les bras, d'autres priant les bras vers le ciel, se sont massés dès l'après-midi à cet endroit, dansant et chantant. Le port vibrait d'un énorme concert de sirènes de bateaux, alors que des gerbes de feux d'artifice scintillaient dans plusieurs quartiers dominant la baie d'Alger.

Des cortèges de voitures commençaient alors à converger vers le centre de la capitale. Depuis la victoire contre la Corée du Sud (4-2), le pays tout entier était pavoisé aux couleurs nationales, avec des drapeaux verts et blancs de toutes tailles, accrochés aux balcons, aux antennes de voitures, dans les magasins, ou drapant le corps des supporteurs.

"Prendre sa revanche"

Dès le coup de sifflet final ce jeudi soir, les supporters, pour la plupart de jeunes hommes, ont envahi les rues de la capitale dans un vacarme de klaxons, de chants et de pétards. Pour Madjid, une écharpe verte sur les épaules, "cette qualification donne à l'Algérie l'occasion d'affronter en huitième de finale l'Allemagne et prendre sa revanche".

Au Mondial-1982 en Espagne, l'Algérie avait battu l'ex-RFA (2-1) et manqué ensuite la qualification, en raison d'un match entre l'Allemagne et l'Autriche, qui avaient gelé après dix minutes de jeu un résultat (1-0) qui les qualifiait toutes deux, connu sous le nom de "match de la honte".

Mêmes scènes de liesses à Oran, la grande métropole de l'ouest algérien où d'innombrables voitures, bondées de supporteurs, ont défilé en cortège dans les rues de la ville, noire de monde. Brandissant des drapeaux aux couleurs vert et blanc, munis de vuvuzela et trompettes, les supporteurs scandaient "vive l'Algérie" et entonnaient des chants à la gloire des "Fennecs". Le président Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de félicitation à la sélection nationale et au staff dirigeant pour cette qualification "historique" des verts, selon l'agence de presse APS.
 
RTL

Au fait, d'où vient le chant "One Two Three - Viva l'Algérie" ? vidéos des chansons des supporters "One Two Three Viva l'Algérie

Les supporters de l'Algérie se réunis à Bordeaux, vendredi 27 juin. (AFP PHOTO/MEHDI FEDOUACH)

A chaque victoire des Fennecs, les supporters de l'Algérie reprennent en chœur ce chant rassembleur. Sans que l'on sache vraiment quand il est apparu pour la première fois.

"One Two Three - Viva l'Algérie" : c'est un simple slogan qui est devenu le chant de ralliement de tous les supporters de l'Algérie. Repris en chœur lors des scènes de liesse qui suivent les victoires de l'équipe nationale - comme lors de la qualification historique des Fennecs pour les 8e de finale du Mondial, jeudi 26 juin - ce chant est désormais un incontournable.
Si le slogan s'invite aujourd'hui à chaque succès footballistique des Algériens, ses origines remontent à plusieurs dizaines d'années. "Nous n'avons aucune certitude historique", assure toutefois Karim Abderrahim, chercheur à l'Iris. Plusieurs théories circulent sans que l'on sache véritablement d’où vient ce chant." Ainsi, trois récits reviennent régulièrement pour raconter la genèse du chant. Petit rembobinage.

Guerre d'indépendance : "We want to be free"

Nous sommes dans les années 1950, période où l'Algérie est encore une colonie française. Selon cette théorie, sur laquelle a notamment travaillé l’université de Tiaret (ville du Nord de l'Algérie), l'expression "One Two Three - Viva l'Algerie" n'a, en réalité, aucun rapport avec les chiffres un, deux et trois.
Elle découlerait plutôt d'une simple erreur de prononciation. Pendant la guerre (1954-1962), les indépendantistes avaient décidé en effet d'interpeller la communauté internationale, en lançant le slogan en anglais "We want to be free" ("Nous voulons être libre"). Un cri du cœur qui se serait alors transformé très vite, par abus de langage, en "one two three".

1974 : Algérie – Sheffield United 

En Algérie, d'autres observateurs font remonter l'origine du chant à plus tard. Plus précisément au 3 mai 1974. Ce jour là, l'Algérie affronte en match amical le mythique club anglais de Sheffield United. Une confrontation disputée au Stade Bouakeul d'Oran au cours de laquelle les Fennecs parviennent à l'emporter sur le fil 3 à 1.  
Dans le stade, les supporters reprennent alors en chœur le chant "One, Two, Three", comme un écho aux trois buts algériens signés Elkedrouci, Lalmas et Belbahri. Mais ce n'est peut-être pas la seule raison. Le public algérien aurait également souhaité répondre de cette façon au "Un, deux, trois, vive le Roi", scandé à l'époque par les Marocains lors de la crise du Sahara occidentale.  
Extrait de l'époque d'un article du quotidien "El Watan" : 

1975 : Algérie - France 

Plus de 13 ans après son indépendance, l'Algérie organise en 1975 les Jeux méditerranéens chez elle. En finale de la compétition de football, le 6 septembre, les hommes de Rachid Mekhloufi, ancienne star des Fennecs, jouent un mauvais tour à l'Equipe de France en l'emportant 3 à 2.
"C’est comme si nous avions arraché notre indépendance une nouvelle fois !, clamait à l'époque l'ailier droit de l'équipe, Omar Betrouni.


Les supporters du stade d'Alger crient victoire : un succès contre les anciens colons, rien que ça ! Le scénario du match a comme un goût de revanche. Des "One Two Three - Viva l'Algérie" descendent des tribunes. 
Depuis, ce cri de joie est repris systématiquement à chaque match de la sélection algérienne, donnant lieu au passage à de très nombreuses reprises musicales. Petite sélection :
                                  Le duo Cheb Mahfoud - Cheba Sonia (le classique) :

 
 
                                             Le groupe Palermo (le plus traditionnel) :

                                                    Jimmy Oihid (le plus reggae)


Le nouvel Observateur